La Deutsche Bank prévoit des suppressions d'emplois aux Etats-Unis

ArticleDéflation4 mai 2018 - 02:58:22

Plan de licenciement prévu à la Deutsche Bank

La Deutsche Bank devrait supprimer environ 1 000 emplois, soit 10 % de son effectif aux États-Unis, a déclaré une source sûre, alors que la banque allemande revoit à la baisse ses objectifs globaux pour sa banque d’investissement.

La banque a déjà licencié 400 employés basés aux États-Unis - les trois quarts environ travaillaient soit dans la partie trading, soit dans la finance d’entreprises - selon une autre source bien placé de la Deutsche Bank aux États-Unis.

"Ceux qui rapportent de l'argent continueront d'être payés et encouragés car la Deutsche Bank a besoin d’argent", a déclaré un banquier. "Le défi maintenant est de garder notre personnel."

La banque a annoncé qu'elle allait procéder à des restructurations "significatives" dans sa banque d'investissement, en réduisant ses opérations liées à la finance d’entreprises aux Etats-Unis et en Asie, aux obligations américaines et aux actions.

L’agence de notation financière Moody's a revu certaines des notations de la Deutsche Bank à la baisse. L'éviction du PDG John Cryan, son remplacement par Christian Sewing, et le changement de cap opéré "mettent en évidence la confusion stratégique", a déclaré Moody's.

Le département de la banque d'investissement de la Deutsche Bank a perdu des parts de marché ces dernières années. En Europe, la banque détient une part de marché de 4 % des frais bancaires d'investissement, alors qu’en 2013 cette part représentait 6 %, selon ThomsonReuters. Passant ainsi de la deuxième à la sixième place.

Aux États-Unis, au cours de la même période, la part des frais de la Deutsche Bank a chuté de 4,9 % à 3,3 %. Elle se classe au neuvième rang, derrière toutes les grandes banques de Wall Street, mais aussi des rivaux européens comme Barclays et le Crédit Suisse.

Source: businesstimes Report

Traduit par BUNKER GROUP

Dans la même catégorie