Vague de licenciement chez Santander

ArticleCrise bancaire10 novembre 2017 - 04:03:52

Suite au sauvetage de Banco Popular, Santander restructure ses activités en laissant beaucoup d’employés sur le carreau. Et ces coupes salariales devraient s’intensifier prochainement.

La plus grande banque espagnole Banco Santander prévoit de licencier plus de 2.000 employés suite à l’achat de Banco Popular, qu'elle a acquis lors du plan de sauvetage de cette dernière en Juin 2017.

Santander, qui a embauché plus de 11 000 employés de Banco Popular, devrait réduire le personnel des deux centres de crédit aux entreprises pour réduire les coûts, a déclaré le mois dernier son directeur général José Antonio Alvarez.

Le syndicat Comisiones Obreras, l'un des plus importants de Santander, a déclaré qu'il souhaitait que la banque trouve des emplois pour 575 employés dans les autres unités de l'entreprise..

Lorsque Santander a acquis Banco Popular, elle a indiqué qu'elle prévoyait des coûts de restructuration d'environ 1,3 milliard d'euros liés à l'opération.

Dans ses résultats du troisième trimestre, Santander a subi un choc de 300 millions d'euros dû à des coûts de restructuration ponctuels, mais a déclaré qu'elle ne prévoyait pas de nouvelles charges cette année.

Plusieurs banques espagnoles ont réduit leurs coûts, y compris par le biais de fermetures de succursales, depuis la crise financière en 2012, qui a pesé sur les bénéfices et vu certaines d'entre elles être sauvées par l'État.

Leurs bénéfices se sont depuis lors redressés, mais l'Espagne a encore le plus grand nombre de succursales par personne de tous les pays de l'Union européenne, selon des données récentes de la Banque d'Espagne.

L'Espagne comptait 62 succursales pour 100 000 adultes à la fin de juin 2017, selon les données de la Banque d'Espagne alors que la moyenne européenne est aux alentours de 30.

Source:The New York Times

Dans la même catégorie