Les principaux producteurs miniers aurifères baissent de 15 % leur production malgré la hausse des coûts

ArticleSecteur Minier19 septembre 2018 - 04:56:19

Tandis que le coût de l'or prend de la valeur, la production minière des principales sociétés aurifères diminue fortement, enregistrant ainsi une baisse de 15%.

Les principaux producteurs d’or diminuent leur production, alors que les coûts et le prix de l’or continuent d'augmenter, la production des trois plus grandes mines d'or du monde a chuté au premier semestre de 2018 comparé à la même période l’année précédente. La hausse de ces coûts est due à la baisse de la production, la hausse des prix de l'énergie et enfin les flux de trésorerie disponibles des principaux producteurs d'or, selon SRSRoccoreport.

Barrick est la société qui a subi la plus grosse perte, la production ayant chuté de plus de 20 %, passant de 2,7 Moz l'année précédente à 2,1 millions d'onces au premier semestre de 2018. La production de Newmont a baissé de près de 9 %, alors que celle de Goldcorp a chuté de 10 %.

En somme, la production des trois principales sociétés minières aurifères a chuté de 15 %, soit environ 1 Moz, lors du premier semestre 2018 par rapport à 2017.

Selon un analyste, la société Goldcorp a vendu 431 millions de dollars en argent, zinc et métaux divers, sur les 1 639 millions de dollars de revenus totaux et a enregistréune perte de revenu net de 64 millions de dollars au premier semestre 2018. L'entreprise a affiché un faible prix de $850 l'once d'AISC.

Les récents chiffres des sociétés ont démontré que de total des flux de trésorerie positifs disponibles était de $718 millions, Newmont représentait $530 millions, Barrick a fourni 204 millions $, et Goldcorp a affiché un solde négatif de $16 millions. Toutefois, les flux de trésorerie disponibles dans les trois cas ont diminué considérablement au premier semestre de 2018 pour s'établir à seulement $38 millions. Les marges bénéficiaires ont été beaucoup plus élevées au cours du premier semestre de 2017, même avec un prix de l'or plus bas.

Sur la base d'un prix moyen de l'or de 1 243 $, le seuil de rentabilité approximatif était de 1 126 $ l'once. Ainsi, la marge bénéficiaire sur l'or était de près de 10 % l'an dernier. Toutefois, le résultat courant s'élève à 1230 $ au 1er semestre 2018. Ainsi, la marge bénéficiaire est tombée à 5,6 %.

Tandis que le coût de production de l’industrie aurifère est supérieur aux prix du marché, ou que les flux de trésoreries ont été assez faibles, les grands producteurs d’or ont réalisé peu de profit lors de ce premier semestre 2018.

Rédigé par: OR&ARGENT

Source: srsroccoreport.com

Dans la même catégorie