Le Platine se Négocie à son Plus Bas Niveau En 14 ans

ArticleChange of money4 juillet 2018 - 06:17:17

À la une :

- Le platine se négocie à son plus bas niveau en 14 ans une aubaine pour les investisseurs ;

- Les grandes banques chinoises soutiennent le yuan en se débarrassant du dollar américain ;

- Gazprom affirme sa position de leader en Europe.

Le platine se négocie à son plus bas niveau en 14 ans, une aubaine pour les investisseurs

Le prix du platine a chuté de plus de 5 % pour atteindre 811,10 dollars l'once sur les marchés, soit le niveau le plus bas depuis juillet 2004.

L’indice de prix du métal précieux a connu des turbulences au cours des deux dernières années. L'abandon des moteurs à combustion interne en particulier pour les véhicules à moteur diesel a réduit la demande du métal précieux.

De plus, la guerre commerciale qui oppose désormais les Etats-Unis et l'Europe implique maintenant le secteur automobile réduisant ainsi la valeur du platine.

Les menaces de droits de douane sur les importations de véhicules, en plus des taxes sur l'acier et l'aluminium déjà imposées par les États-Unis à l'UE, auront un effet immédiat sur le platine si elles sont appliquées.

Le bloc européen a exporté pour 43,6 milliards de dollars de véhicules vers les États-Unis en 2017, tandis que 7,2 milliards de dollars d’automobiles ont été exportés dans l'autre sens.

Le marché des catalyseurs automobiles représente plus de 40 % de la demande des utilisateurs finaux de platine et les constructeurs automobiles européens où le diesel représente environ 50 % du marché, sont les principaux consommateurs industriels de platine.

Un pari risqué qui pourrait cependant générer d’importants retours sur investissements. C’est l’avis de nombreux investisseurs qui n’hésitent pas à sauter sur l’occasion pour augmenter leurs actifs à moindres coûts. Une véritable aubaine pour investir dans ce métal rare et précieux ayant au même titre que l’or et l’argent, le statut de réserve de valeur.

Gazprom affirme sa position de leader en Europe

Le premier producteur russe Gazprom augmente sa production de gaz naturel afin d’augmenter ses exportations à l'étranger et affirmer ainsi sa position de leader en Europe.

Gazprom a augmenté sa production gazière globale de +8,7%, soit 253 milliards de mètres cubes. Les exportations vers l'Europe ont également augmenté de +5,8 % pour atteindre 101,2 milliards de mètres cubes, un record pour l’entreprise.

En juin 2018, les exportations de Gazprom vers l'Allemagne ont augmenté de +12,4 % et de +13 %, vers la Croatie. En France les exportations ont été quasiment multipliées par 1,7.

Selon le directeur général de Gazprom Aleksey Miller, les exportations de gaz vers l'Europe atteindront le record de 200 milliards de mètres cubes cette année. Selon Mr. Miller, les principaux facteurs de croissance de la demande sont l'augmentation de l'activité économique dans les pays européens et une baisse de la production gazière d’origine européenne.

La part du marché russe en Europe dans le secteur du gaz naturel a augmenté à 34% en 2017. L'Europe a également importé 24 % de Norvège, 13 % de GNL et 11 % d'Algérie.

Les Grandes Banques Chinoises Soutiennent le Yuan en se débarrassant du dollar Américain

La Chine a progressivement réduit sa part de billet vert et fait la promotion de sa propre monnaie. Pékin a récemment commencé à négocier du pétrole en yuan, une manière significative de contester la domination du dollar américain. La Chine et la Russie prévoient d’ailleurs de lancer des accords en rouble et en yuan afin de contourner le dollar et d'autres monnaies occidentales.

Les banques chinoises ont également acheté massivement des dollars américains à la banque centrale chinoise et les ont immédiatement revendus sur le marché de change en yuan afin de soutenir la monnaie nationale et d’éjecter une part importante de dollars américains.

Une banque centrale gouvernementale achète de la monnaie nationale lorsqu'elle veut la renforcer. En protégeant le pouvoir d'achat de la monnaie nationale, le pays protège ses citoyens des risques d'inflation et de la hausse des prix à la consommation.

Le gouvernement peut également affaiblir la monnaie nationale en la vendant sur le marché des changes. Même si cela nuit au consommateur intérieur, cette mesure est utile aux grandes économies exportatrices comme la Chine. Cela rend les biens d'exportation moins chers à produire dans le pays et, par conséquent, plus compétitifs sur le marché mondial.

Le yuan s'est affaibli à un creux de 6,7204 par rapport au dollar, le plus bas depuis le 7 août 2017. Le problème est que cette baisse de la monnaie chinoise arrive avant le 6 juillet, soit la date d’application des droits de douane américains sur 34 milliards de dollars de marchandises chinoises. Pékin a promis de riposter en imposant des droits de douane sur les produits américains.

Source: BUNKER GOLD&SILVER

Dans la même catégorie