La Russie Augmente ses Réserves d'Or à des Niveaux Records

ArticleMonnaie30 juillet 2018 - 10:13:29

À la une :

- La Russie Augmente ses Réserves d'Or à des Niveaux Records ;

- Le Venezuela se Dirige vers une Hyperinflation de 1.000.000% ;

- U.S : Croissance Trimestrielle du PIB de 4.1%, la Plus Elevée en 4 ans.

La Russie Augmente ses Réserves d'Or à des Niveaux Records

Afin de diversifier ses réserves nationales indépendamment du dollar américain, La Banque Centrale russe a ajouté à ses réserves, 160 tonnes d’or au cours du premier semestre 2018.

La totalité des réserves d'or de la Fédération de Russie avoisine les 2 000 tonnes, la part des métaux précieux dans les réserves de change du pays atteignant ainsi un niveau record de 18 % en juin. En parallèle, la Banque centrale de Russie (CBR) a lancé une vente massive d'obligations du Trésor américain, ayant écoulé la quasi-totalité de ses avoirs, selon RT.

Selon les chiffres de la CBR, les réserves totales d'or de la Russie s'élevaient à 1 944 tonnes en juin 2018, l'organisme de réglementation indiquant une augmentation constante des avoirs en métaux précieux au cours de la dernière décennie (les réserves totales d'or s'élevaient à moins de 500 tonnes en 2008). Au cours de la même période, la part de l'or dans les réserves totales de la Russie est passée de 2,5 % à plus de 17 %.

Les réserves d'or actuelles (2 000 tonnes) se rapprochent du maximum soviétique atteint en 1941, soit 2 800 tonnes. À l'heure actuelle, les avoirs en or et en devises de la Russie totalisent 460 milliards de dollars, la banque centrale visant à porter ce chiffre à $500 milliards.

Historiquement, le métal précieux s'est avéré être une couverture efficace contre les chocs et effondrements financiers. Selon les experts miniers et financiers, le monde pourrait manquer d'or exploitable au cours des deux prochaines décennies. Dans ce cas, le prix de l'or pourrait grimper jusqu'à 3 000 $ l'once voire plus.

Le Venezuela se Dirige vers une Hyperinflation de 1.000.000%

Le Venezuela est confronté à l'une des pires crises hyper inflationnistes de l'histoire moderne, selon le Fonds monétaire international (FMI). L'inflation au Venezuela montera en flèche jusqu'à 1 million% d'ici fin 2018 alors que le gouvernement continue à imprimer de l'argent pour couvrir un trou budgétaire croissant, selon RT.

Alejandro Werner, chef du département de l'hémisphère occidental du FMI a déclaré que « La crise était comparable à celle de l'Allemagne en 1923 ou du Zimbabwe à la fin des années 2000 ». Il prévoit une contraction du PIB de 18 % cette année - la troisième année consécutive de récession à deux chiffres - alors que la production pétrolière chute de façon significative.

Les données de l'OPEP montrent que la production pétrolière vénézuélienne a atteint son plus bas niveau depuis 30 ans, soit 1,5 million de barils par jour en juin, même si le pays possède les plus grandes réserves mondiales de pétrole brut. Le Venezuela tire 96 % de ses revenus des ventes de pétrole.

Le Venezuela a subi un effondrement économique considérable depuis que les prix du brut ont chuté il y a près de quatre ans et les autorités ont refusé de procéder à des ajustements économiques. Un certain nombre de contrôles des prix et des changes n'ont fait qu'ajouter aux distorsions.

L'indice de Cafe Con Leche de Bloomberg, qui suit le prix d'une tasse de café servie dans une boulangerie de l'est de Caracas, estime que l'inflation a dépassé les 60 000 % au cours de l'année écoulée et qu'elle s'accélère actuellement, affichant un taux annuel de près de 300 000 % au cours des trois derniers mois. Un million de bolivar vénézuélien vaut aujourd'hui un peu plus de 8 $.

U.S : Croissance Trimestrielle du PIB de 4.1%, la Plus Elevée en 4 ans

Le produit intérieur brut a bondi de 4,1 % au deuxième trimestre, son meilleur taux depuis 2014. Les fortes dépenses des consommateurs et des entreprises ainsi qu'une hausse des exportations avant les tarifs douaniers de rétorsion de la Chine ont contribué à stimuler la croissance économique.

La consommation des ménages (70 % du PIB) a grimpé à un taux de croissance de 4 %, plus élevé que prévu et après une progression de 0,5 % au trimestre précédent. En plus d'une réduction des impôts et taxes, le pouvoir d'achat des consommateurs bénéficie d'un des taux de chômage les plus bas depuis 1969, d'une amélioration des finances et d'une inflation contenue. Les investissements des entreprises ont augmenté de 7,3 % et les dépenses du gouvernement fédéral de 3,5 %.

C'est le taux de croissance le plus rapide depuis les 4,9 % du troisième trimestre de 2014 et le troisième taux de croissance le plus élevé depuis la Grande Récession. En plus d'un deuxième trimestre solide, le Département du Commerce a révisé sa lecture du premier trimestre, la faisant passer de 2 % à 2,2 %, selon CNBC.

Les exportations ont augmenté notamment grâce aux agriculteurs qui se sont empressés d'acheminer le soja en Chine avant que les tarifs de rétorsion ne prennent effet. Les tarifs douaniers ainsi que la réduction massive des impôts de l'année précédente ont été des facteurs clés de la croissance.

Source:BUNKER OR&ARGENT

Dans la même catégorie