La RIB Achète de l'Or pour la Première Fois Depuis 10 ans

ArticleMonnaie17 septembre 2018 - 05:27:03

À la une :

- La RBI Achète de l’Or pour la Première Fois Depuis 10 Ans

- La Chine de Nouveau Sanctionnée par le Président Trump

- La CFTC Condamne La BNP à Payer 90 Millions de Dollars d’Amende

La RBI Achète de l’Or pour la Première Fois Depuis 10 ans

La Banque de réserve d'Inde (RBI), située à Mumbay, a récemment investi dans l’or pour la première fois en près 10 ans, évoquant que le métal devrait être en demande comme réserve de valeur dans une période de croissance des taux.

La RBI a ajouté près de 8,46 tonnes d’or à son portefeuille durant l’exercice financier 2017-2018, atteignant ainsi une réserve d’or de 566,23 tonnes, soit 18,20 millions Oz/troy en juin 2018. Une nette augmentation par rapport à novembre 2017 dont la valeur s’élevait à 17.9 millions Oz/troy.

La décision de la RBI d’acheter de l’or est significative pour le pays, investir dans l’or est une mesure prudente de la Banque Centrale dans un contexte de hausse des taux d'intérêts.

En effet, la hausse pourrait entraîner des pertes dans le portefeuille de la RBI.

Cette dernière a déjà vendu près de la valeur de 10 milliards de dollars en titres du Trésor américain entre avril et juin dernier.

L’augmentation des réserves de métaux précieux tels que l’or est une diversification d’actifs pour le développement du pays. La RBI n’a pas souhaité communiquer la raison de ces transactions, ni la provenance de l’or. La banque centrale pourrait également vouloir amortir les remboursements des Gold Bond Schemes dont l’échéance est de 3 à 8 ans, selon les économistes.

La RBI doit rembourser ces obligations au prix en vigueur du métal et conserver un stock supplémentaire d'or pour se couvrir contre les risques de fluctuation des cours.

La Chine de Nouveau Sanctionnée par le Président Trump

Au milieu de la guerre commerciale, de nouvelles sanctions sont envisagées par les États-Unis contre la Chine, l’une des premières fois que le gouvernement américain sanctionne un pays pour des raisons de violation des droits humains.

Les Etats-Unis menacent d’imposer de nouvelles taxes pour limiter les ventes de technologies de surveillance que la Chine utilise pour surveiller les camps où des Ouïghours et des minorités religieuses musulmanes sont détenus.

Le président Américain souhaite ainsi créer 267 milliards de dollars de nouveaux tarifs douaniers sur les importations chinoises, soit quelques 6000 produits en provenance de Chine, représentant ainsi 200 milliards de dollars de commerce annuel.

Ils dépasseraient la valeur de tous les produits chinois importés l'an dernier, soit 505 milliards de dollars.

Le gouvernement Trump cherche à mettre la pression sur Pékin par des mesures allant au-delà des droits de douane. La violation des droits humains n’est qu’un prétexte pour attaquer la Chine, les responsables considèrent cela comme " une guerre existentielle de l'innovation avec la Chine ".

Toutefois, si les propositions du président américain étaient appliquées, la réponse de la Chine pourrait être brutale.

La CFTC Condamne La BNP à Payer 90 Millions de Dollars d’Amende

L'autorité de régulation des marchés de dérivés aux Etats-Unis a ordonné à la banque française, BNP Paribas, de payer une pénalité de 90 millions de dollars après avoir statué contre la BNP Securities Corps pour la tentative de manipulation du taux de référence ISDAfix.

ISDAfix étant utilisé par les entreprises et investisseurs pour les opérations de produits dérivés financiers, les hypothèques immobilières commerciales et les titres de créance structurés.

La Commodity Future trading Commission (CFTC) accuse la banque d’avoir tenté de manipuler l'indice de référence entre 2007 et 2012 pour profiter de ses positions sur les instruments dérivés dont plusieurs négociateurs ainsi que des superviseurs étaient impliqués.

Des traders ainsi que des supérieurs de BNP Paribas ont effectué délibérément des transactions à certains prix fixés, à un moment précis. De plus, la BNP avait soumis de faux rapports afin d’orienter davantage l’indice de référence dans une direction profitable.

La CFTC a déclaré que l'amende de la BNP est la septième mesure d’application de la loi relative au ISDAfix par rapport au dollar US. En effet, d’autres grandes banques ont été impliquées dans l’affaire ISDAfix.

James McDonald, le directeur de l'application des lois à la CFTC a déclaré, "Nous ne nous arrêterons pas tant que tous les contrevenants n'auront pas répondu de leurs actes, quelle que soit l'étendue de la mauvaise conduite dans le secteur".

Source: BUNKER OR&ARGENT

Dans la même catégorie