Infographie : 63 billions de dollars de dette

ArticleCrise de la dette30 octobre 2017 - 06:47:20

Les pays ne cessent de recourir à la dette pour soutenir l’économie. Voici la répartition de cette dette mondiale en 2017.

Comment lire :

-La somme emprunté par tous les gouvernements nationaux équivaut à 63 billions de dollars.

-Les Etats-Unis détiennent 31.8% de cette dette.

-La dette du Japon représente plus de 200% de fois son PIB (couleur jaune).

-La dette de la France représente près de 100% de son PIB (couleur mauve) pour un pourcentage total de la dette de 3.8%.

Dans une situation idéale, les gouvernements n'empruntent cet argent que pour combler des déficits budgétaires à court terme ou pour financer des projets critiques. Cependant, partout dans le monde, les pays ont adopté l'idée de maintenir des déficits constants, et une accumulation excessive de dettes n'est pas saine pour les pays ou pour l'économie mondiale dans son ensemble.

Les États-Unis est un excellent exemple d’alourdissement de la dette - le pays n'a enregistré aucun excédent budgétaire annuel depuis 2001, année où la dette fédérale n'était que de 6,9 billions de dollars (54 % du PIB). Aujourd'hui, la dette publique a grimpé en flèche pour atteindre environ 20 billions de dollars (107 % du PIB), ce qui équivaut à 31,8 % de la dette souveraine mondiale.

LE CLASSEMENT DE LA DETTE MONDIALE

Dans l'infographie d'aujourd'hui, nous examinons deux grandes mesures: (1) la part de la dette mondiale en pourcentage et (2) le ratio de la dette au PIB.

Examinons les cinq " leaders " dans chaque catégorie, en commençant par la part de la dette mondiale sur une base nominale:

Ensemble, ces cinq pays détiennent ensemble 66 % de la dette mondiale en termes nominaux, soit un total de 41 600 milliards de dollars.

Ensuite, voici les cinq premiers pour le ratio de la dette/PIB:

Bien que seuls l'Italie et le Japon soient considérés comme des économies majeures à l'échelle mondiale, il est également important de surveiller le niveau élevé d'endettement de pays comme la Grèce ou le Portugal.

Dans le scénario de référence du FMI, la dette publique grecque atteindra 275 % de son PIB en 2060, alors que ses besoins de financement représenteront 62 % du PIB.

La Grèce, par exemple, poursuit sur une voie particulièrement insoutenable - et les créanciers extérieurs deviennent de plus en plus avares. Plus récemment, le FMI et les créanciers de la Grèce de la zone euro ont exigé que le pays applique une loi qui introduit automatiquement des mesures d'austérité si un excédent budgétaire de 3,5% du PIB n'est pas atteint.

Alors que la Grèce a rejeté de telles demandes comme "inacceptables", le pays - comme beaucoup d'autres dans le monde - devra accepter que l'accumulation constante de la dette a des conséquences à terme.

Source:Visual Capitalist

Dans la même catégorie